13/12/2016

LIFESTYLE | WHY I STOPPED USING DEODORANT

A mon retour en France en Octobre 2015, j'ai tout bonnement arrêté de porter du déodorant industriel et je vous explique pourquoi.
When I moved back to France in October 2015, I simply stopped putting on deodorant. Here's why.

WHY I STOPPED WEARING DEODORANT

POURQUOI J'AI ARRÊTE LE DEODORANT




On a lu tellement de choses négatives sur les effets du déodorant - notamment les sels d'aluminium - que ça a commencé à me travailler. Les sels d'aluminium seraient impliqués dans le développement du cancer du sein. Je pense qu'aujourd'hui, tout nous donne le cancer quand on n'est pas déjà prédisposé à en développer un et qu'il est dommage d'ajouter des facteurs de risque dans nos vies. Dans un premier temps, j'ai arrêté d'utiliser des déodorants contenant des sels d'aluminium, puis progressivement je suis passée du côté des déodorants bio, vegan et cruelty-free. Dans un premier temps j'ai été satisfaite mais j'ai rapidement remarqué qu'ils ne tenaient pas longtemps et que pour certains, je devais en remettre plusieurs fois dans la journée pour un résultat plutôt moyen. Je suis ensuite tombée par hasard sur des articles expliquant qu'à la base, notre corps sait réguler la transpiration - et les mauvaises odeurs - et que se sont tous les produits qu'on applique depuis trop longtemps qui ont dézingué tout ça. Donc j'ai voulu tenter une petite expérience et j'ai arrêté de mettre du déodorant.
There was so many bad reports on the effects of deodorant - especially aluminum salts - it started growing on me. Aluminum salts are linked to breast cancer. I think that nowadays, if you're not already prediposed to having cancer, everything can trigger it. But I think we should do our best to prevent developping cancers. First, I stopped using deodorants containing aluminum salts. Then, I gradually started to use organic, vegan and cruelty-free deodorants. I was fine with it at first but then I noticed they were not really efficient and for some, I had to re-apply them twice a day or more. I randomly read papers about how in fact our bodies regulate sweat - and smell - and all the products we've been using since day 1 are to blame. So I wanted to carry a little experiment and I stopped using deodorant.

MON EXPERIENCE SANS DEODORANT

MY EXPERIMENT WITHOUT DEODORANT




Les premières semaines et les premiers mois, je n'ai vraiment rien utilisé. Et j'ai remarqué quelques petites choses. Je transpirais déjà nettement moins. Il fallait vraiment que je cavale dans le métro ou que je cours pour que je transpire, et encore. Mes aisselles restaient très sèches même en pic de chaleur. Seul le stress me faisait perdre le contrôle. Ensuite, c'est un peu dégueu, mais comme je l'avais lu: ce qu'on mange influe énormément sur notre odeur corporelle. Je me souviens que ça m'a sauté un visage un lendemain de cuite, je transpirais beaucoup et ça sentait fort la bière (mmh sexy). Pareil quand je mangeais épicé etc. Enfin, j'ai vraiment pris conscience que les matières des vêtements qu'on porte pour certaines favorisent la transpiration. Les tops en viscose, en acrylique et en polyester sont à bannir ! Et en général, toutes les matières synthétiques le sont aussi. Rien ne vaut un top en coton et un pull en laine !
For the first weeks and months, I did not use anything. And I noticed some funny stuff. I was clearly sweating less. It took me running for my bus for me to start sweating. But my armpits were still pretty dry even when it was hot. Only stress made me lose control. Then, it is a bit hross, but as I read: what we eat really impacts our body smell. I remember it hit me after a night out, I was hungover and sweating like a pig and I clearly smelt like beer. Sexy right ? It was the same when I ate spicy food etc. Then I also realised that the frabic of the clothes we wear for some activate sweat. Viscose, acrylic and polyester tops are really to ban, and so are in general all synthetic materials. There is nothing better than a cotton or wool top or sweater !

MES CONCLUSIONS

MY CONCLUSIONS



Mon expérience a duré tout au plus deux mois. Début 2016, j'ai commencé à appliquer des huiles essentielles avec de l'huile de coco et un peu de bicarbonate de soude sur mes aisselles et c'est tout. Je viens récemment de repasser au déodorant chimique d'Yves Rocher et clairement, ça ne fonctionne pas. Je pue. Genre vraiment. Du coup, je suis vraiment convaincue que les déodorants industriels nous dézinguent vraiment ce que notre corps sait faire naturellement.
My experiment lasted about two months. In early 2016, I started applying essential oils mixed with coconut oil and a bit of baking soda on my armpits and voilà. I just started again using industrial deodorant from Yves Rocher, and it clearly does not work. I smell. Bad. So it convinces me even more that industrial deodorants are really fucking up with what our bodies are already meant to do naturally.

Et vous, vous avez envie d'arrêter le déodorant ?
Do you plan on giving up deodorant ?

Armelle De Oliveira

4 commentaires:

  1. Coucou
    Ah ton article me plait parce que je n'ai jamais utilisé de déodorant de ma vie. Une simple pierre d'Alun fait très bien l'affaire.Très efficace et sans odeur mais peut ronger les vêtement à long terme ahah

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas encore testé la pierre d'Alun mais c'est sur ma liste !

      Supprimer
  2. Moi aussi je sens bien que le déo "industriel" ne me convient pas vraiment... J'ai bien essayé la pierre d'alun mais pour le coup ca a été encore pire!
    Peut-être faut-il d'abord faire une sorte de détox des aisselles comme toi.
    En tous cas, ton article est très intéressant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, personnellement je vais bientôt à nouveau re-arrêter le déo industriel et repasser par la case "détox" avant d'appliquer mes concoctions maisons :) je pense vraiment qu'il faut "aérer" et laisser respirer ses aisselles. Le weekend par exemple, si je ne sors pas, je ne mets pas de déo !

      Supprimer

Your notes are keeping this blog alive ! Thank you !